Émilie André-Chaussivert

Publié le : 11 avril 2021

Bonjour Émilie, que fais-tu dans la vie

Je suis ostéopathe depuis 2007, praticienne en intégration des réflexes archaïques et posturaux et je suis également formée à la méthode De Gasquet (yoga pour tous, yoga pré et post-natal, abdo).
Depuis 2020, je mets en place des ateliers de prévention du mal de dos.

Comment t’es venue cette idée ?

A l’origine je voulais être vétérinaire, je voulais pouvoir soigner les problèmes de locomotion des chevaux (mais le côté chirurgical ne m’attirait pas vraiment).  J’ai tout de même fait une classe préparatoire après le Bac mais le niveau était très difficile et je n’ai pas réussi.

J’ai donc beaucoup réfléchi….A l’époque l’ostéopathie n’était pas encore reconnue et peu répandue, c’est par hasard que j’ai découvert cette profession dans un guide pour étudiants. C’est alors que j’ai réalisé que c’était vraiment cela que je voulais faire.

Après mon cursus, j’ai suivi une formation en ostéopathie équine et canine mais mon cabinet d’ostéopathie humaine me prenait déjà beaucoup de temps, j’ai donc préféré arrêter l’ostéopathie animale.

Je me suis beaucoup formée en ostéopathie pédiatrique et périnatale. Puis j’ai découvert les réflexes archaïques en 2016. J’ai davantage pris conscience de l’importance du mouvement dans notre vie et qu’il ne suffisait pas que je redonne de la mobilité à mes patients mais qu’il fallait aussi qu’ils soient acteurs de leur santé et de leur bien-être. De fil en aiguilles, ayant envie de mieux accompagner mes patients et de leur donner de bons conseils, j’ai décidé de me former à une méthode corporelle qui me convenait et c’est ce que j’ai trouvé avec la méthode du Dr De Gasquet.

Tu travailles seule ou en équipe ?

Je travaille dans un cabinet avec une autre ostéopathe également formée en micronutrition, une orthoptiste, une psychologue spécialisée en périnatalité et une kinésiologue.

Ayant une vision globale du corps humain, je peux être amenée à travailler avec d’autres professionnels selon les cas. Si l’ostéopathie à elle seule ne suffit pas, je n’hésite pas à conseiller à mes patients de consulter d’autres praticiens comme le podologue, l’orthoptiste, le dentiste, un naturopathe….

Et qui sont tes clients ?

Ma patientèle est très variée, cela va du nourrisson de quelques jours à la personne âgée, en passant par la femme enceinte ou le sportif .

En ostéopathie,
les motifs sont très variés : mal de dos, troubles musculo-squelettiques, troubles digestifs, maux de tête, séquelles de traumatismes mais aussi suivi de la grossesse et du post-partum, et l’idéal c’est quand les gens consultent à titre préventif !

Pour les réflexes archaïques, ce sont surtout des enfants que je vois pour des troubles de l’attention, des troubles des apprentissages, des difficultés motrices mais il y a aussi quelques adultes qui viennent surtout pour des difficultés à gérer leur stress et leurs émotions.

Comment viennent-ils à toi ?

Beaucoup viennent sur recommandations, d’autres viennent par proximité ou bien me trouvent via mon site internet.

Quel statut as-tu choisi ?

J’exerce en profession libérale.

Où es-tu installée ?

Je suis installée dans le quartier de la Boissière à Plaisir depuis 2015, c’est un lieu très calme et très agréable pour exercer. Auparavant j’exerçais en plein centre de Montigny.

Une anecdote ?

Lors de l’une de mes formations sur les réflexes, n’arrivant pas à faire le mouvement demandé, notre formatrice (en rigolant) m’a dit que j’étais un cas pour la science ! J’avoue que cela m’a fait du bien d’entendre ça ! J’ai un parcours plutôt réussi depuis mon enfance mais contrairement aux apparences cela m’a demandée beaucoup d’efforts aussi bien mentalement que physiquement….Il est évident que l’on ne choisit pas sa voie sans raison.

Tu es membre de CréActives : pourquoi ? Qu’y trouves-tu ? Qu’y apportes-tu ?

C’est Isabelle Felisaz, naturopathe, qui m’a parlée des CréActives. Ayant de nombreux projets, je me suis dit que cela pourrait être intéressant de pouvoir échanger avec d’autres personnes exerçant dans des milieux proches du mien mais aussi différents.

L’année 2020 a été vraiment l’occasion d’échanger avec différentes CréActives grâce aux différents ateliers en visio organisés. Cela m’a beaucoup aidée dans l’avancement de mes projets. Cela me donne aussi l’occasion de partager mon expérience.

Ce qui te ressource ?

Le yoga bien évidemment mais surtout monter à cheval, c’est ma passion depuis petite. J’adore la complicité qu’il y a avec le cheval ; je pratique  surtout le dressage, c’est une discipline magnifique à regarder, qui est très exigeante ce qui oblige à être précis dans ses mouvements et à avoir une bonne posture !

Un projet, un rêve pour demain ?

Oui, j’ai plein de projets pour les années à venir :

  • Continuer à me former dans le domaine des réflexes et du yoga.
  • Développer les ateliers de prévention du mal de dos pour les particuliers et pourquoi pas pour les entreprises.
  • Pouvoir transmettre la méthode De Gasquet par des cours de yoga-abdo, des ateliers de yoga pré et post-natal et faire de la prévention sur les suites de couche : une période dont on parle peu mais qui est souvent très éprouvante pour une femme et qui peut être source de nombreux maux.
  • Et des envies d’écriture me trottent dans la tête, il y a plusieurs sujets qui m’intéressent, affaire à suivre…. !</