Tout savoir sur le dispositif PME-grands groupes Paris-Saclay

Publié le : 12 juillet 2018

Les adhérentes de Créactives étaient invitées à participer à la présentation d’un dispositif territorial innovant au CEA de Gif sur Yvette : le dispositif « PME-grands groupes Paris-Saclay » sur les achats. Cette réunion de lancement était organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie Paris Ile-de-France et l’Etablissement public d’aménagement Paris-Saclay, en collaboration avec  les clubs d’entreprises de Paris-Saclay dont CréActives fait partie.

Rendez-vous  était pris le mercredi 27 juin 2018, à 8h au CEA, Centre de Paris-Saclay (à l’amphithéâtre du bâtiment flambant neuf dénommé le NeuroSpin) dont neuf Créactives avaient répondu présentes ! Carmelina Sanchez-Guerrer, fondatrice de La Fédération des Experts en faisait partie :

Nous ont été présentées la Direction des achats (représentant 40 collaborateurs) du CEA et certains partenaires parmi lesquels des ETI et PME de la région. Si le volume d’achat du CEA représente 480 millions d’euros, ce sont 96 millions qui sont confiés à des PME, avec une relation et un taux de service très satisfaisants. Fort de ce constat, les grands donneurs d’ordre de la région et du Grands Paris désirent un rapprochement avec les PME.

Par ailleurs, une volonté affichée de renforcer les achats « responsables », et une amélioration des processus en cours sont à l’origine de la démarche de consultation des PME en tant que partenaires de valeur « courtisés » par les grands groupes. Le minima de 25 000 € de facturation pour répondre aux appels d’offres ne doit pas être rédhibitoire pour les PME, elles doivent s’adresser directement via les divers sites web de Paris-Saclay (se laisser guider sur le site “Achats Paris-Saclay” sur la page EPA du site CCI Business Grand Paris ) pour trouver l’interlocuteur achat idoine.

Des accompagnements sont assurés pour guider les PME et monter en puissance pour répondre aux Appels d’Offres. On trouvera sur le site un calendrier détaillé des opportunités d’achats du CEA et des futures consultations pour 2019.

Carmelina eplique : “Etre fournisseur d’un grand compte sous-entend une préparation, la mise en place d’une stratégie bien définie et un suivi sans faille. C’est un certain investissement : en temps, en moyens, en ressources. Ne seront récompensées que les actions pérennes dans le temps car cela sera perçu comme la preuve de notre viabilité et notre force, autant d’arguments convaincants aux yeux des grands comptes qui veillent à ne pas représenter un volume d’affaires déstabilisant pour une structure fragile. Il n’est pas question d’opportunisme mais de saisir l’opportunité qui est donnée aux PME de pouvoir “jouer dans la cours des grands ».”