Charge mentale et stress, comment les gérer ?

Publié le : 23 février 2018

Lors du Café CréActives de février, les adhérentes ont pu partager leurs difficultés à gérer tous les aspects de leur vie et les techniques expérimentées pour faire redescendre la pression et dormir paisiblement. Comment matérialiser la charge mentale et le stress ? Comment les gérer ? Retours d’expérience.

Ce qui amplifie la charge mentale et le stress

Imaginons l’écran d’un ordinateur avec des dizaines de fenêtres ouvertes, au bout d’un moment, c’est impossible de s’y retrouver, un vrai capharnaüm ! Et bien c’est un peu la même chose dans notre cerveau quand il est envahi par le stress et la surcharge mentale : nous sommes perdues.

Comment faire ? Avec l’ordinateur, la solution est simple : il suffit de réorganiser ses fenêtres, de fermer celles qui sont inutiles en cochant la croix et miracle, tout est plus clair ! Pour le cerveau, le chemin jusqu’à la croix est parfois difficile à trouver et l’encombrement subsiste jusqu’à cette sensation de mal être qui nous envahit et nous vide de notre énergie. Il nous faut alors agir pour « formater » le disque dur de notre tête, « vider le bocal » mais sans perdre les données.

  • La surcharge résulte du fait que les difficultés s’additionnent et annihilent toute rationalité. Les causes sont multiples mais ne serait-ce pas notre vision de certaines situations qui les transforme en négatif plutôt qu’en positif ? comme ces exemples cités durant le café :
  • La difficulté à concilier vie de famille et activité, devoir tout gérer
  • La peur de ne pas trouver de client
  • La peur de ne pas être à la hauteur
  • L’angoisse de ne pas exister, de ne servir à rien
  • La remise en question : pourquoi je fais ça ? Pour qui ?
  • La tendance à s’auto flageller, tendre le bâton pour se faire battre
  • La volonté de rendre tout le monde heureux autour de soi, malgré eux
  • La tendance à pencher vers la vision négative de la vie
  • La mauvaise gestion du temps
  • La sensation d’être isolée, de devoir tout décider toute seule
  • Le penchant à s’imposer des contraintes, à être trop dur avec soi même
  • La recherche du parfait pour correspondre à l’image stéréotypée de la Wonder Woman imposée par la société

Les solutions des CréActives pour se libérer de la charge mentale

Il n’existe pas de recette miracle, chacune doit trouver la sienne, sa méthode, son truc personnel, adapté à ses besoins, à son fonctionnement et à ses envies. Identifier les raisons de sa charge mentale est déjà un bon pas vers la solution. Il est important de prendre le temps de la réflexion et de l’analyse de sa situation. Se poser les bonnes questions, les écrire aide souvent à trouver la réponse. Car sans le savoir chacune a la solution en soi mais ne va pas toujours la chercher et ce, pour tout un tas de raisons.

  • Adopter la positive attitude et appliquer la loi de l’attraction : « Le positif attire le positif » :
  • Penser à soi sans être égoïste : c’est de l’Altruisme. Être bien soi-même permet d’aider les autres à se sentir bien, à les rassurer.
  • Trouver l’apaisement dans son activité : être en action évite la cogitation et le repli sur soi.
  • Lâcher prise : si je ne peux accomplir toutes les taches fixées dans la journée ce n’est pas grave, demain est un autre jour.
  • Se concentrer sur quelque chose qui fait du bien.
  • S’entourer de personnes bienveillantes et qui nous font du bien, éviter les personnes toxiques. Se rappeler qu’il est impossible d’obliger les autres à être heureux.
  • Faire un travail d’introspection personnel. Chaque matin répéter une phrase positive comme « ça va être une belle journée !» et trouver la force qui nous pousse vers des événements porteurs d’ondes positives attractives : les clients viendront à nous naturellement.
  • Avoir des rituels : par exemple, chaque soir au coucher repenser à 5 événements positifs de la journée : cela ne laisse plus de place au négatif.
  • Ne plus s’obliger à faire des choses inconfortables, les transformer en confortables : demander de l’aide, déléguer.
  • Sortir de l’isolement, aller à la rencontre des autres pour satisfaire le besoin de contacts physiques.
  • Éviter les « to do lists » dont on ne voit jamais l’achèvement ! se limiter à 3 tâches par jour. Calculer le temps nécessaire pour les accomplir et ainsi mieux gérer son temps.
  • Respecter ses engagements vis à vis des autres ET de soi.
  • S’octroyer du temps pour soi et pour partager des moments avec ses proches.
  • Se donner le pouvoir de dire NON.
  • Affiner la connaissance de soi. Acquérir, garder ou retrouver la confiance en soi.
  • Se féliciter, se faire des cadeaux.

Quelques techniques paramédicales de développement personnel/bien être

  •       Le Reiki, d’origine japonaise (désigne à la fois ce que l’on ne voit pas mais que l’on perçoit au-delà de l’apparence physique, et la “force universelle de vie”) est une technique d’imposition des mains qui dissiperait les nœuds énergétiques à l’origine de nos blocages. Et viserait plus largement à reconnecter notre esprit à l’énergie universelle. Pourquoi ? Comment ? Nombre de mystères planent encore autour du Reiki… En japonais, le mot “reiki” Une forme d’énergie vitale spirituelle, présente en chacun de nous et que d’autres traditions ont intégrée : c’est le “ch’i” des Chinois, le “prana” des Hindous, le “pneuma” des Grecs, ou même la “lumière” des chrétiens.
  • L’Etiopathie : un « mélange » d’Osthéopathie et de Magnétisme pour dégager les ondes positives, aider à écouter et à sentir son corps.
  • L’EFT (Emotional Freedom Technique : Technique de Liberté Émotionnelle) : est une forme d’acupression pour libérer les émotions négatives.
  • La Méditation
  • Le yoga,
  • Le Shiatsu
  • L’hypnose, l’auto hypnose
  • La cohérence cardiaque, pour travailler la respiration et pour que le coeur envoie des signaux positifs au cerveau afin de relâcher les hormones du bien-être et réduire les hormones du stress (3 fois par jour, toutes les 4 heures en commençant le matin a jeun, inspirer en comptant jusqu’à 5 en commençant par le ventre, les poumons et le haut du thorax, puis souffler en comptant jusqu’à 5. Des applications existent, visuelles ou audio, pour suivre le bon rythme).

Idées de lecture

A lire lentement, pour prendre le temps d’intérioriser les apprentissages, et à relire par extrait :

  • Louise HAY : Une pensée positive peut changer votre vie (plus d’autres de cette auteure)
  • Hal HEROLD : Miracle Morning
  • Raphaëlle GIORDANO : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une